Sélectionner une page

Les fossiles, des témoins bien conservés

Qu’est-ce qu’est un fossile ? Le fossile désigne tout élément de preuve matérielle qui atteste de l’existence d’une forme de vie aujourd’hui disparue. Cette preuve, exhumée de la terre, se présente toujours sous une forme plus ou moins minéralisée quelle que soit sa nature d’origine : os, coquilles, végétaux, restes de déjections de dinosaure, appelés coprolithes, et même traces de pas.

Comment se forme un fossile ?

La fossilisation est un processus peu fréquent, mais qui peut se produire à tout moment sur la surface terrestre.

La fossilisation commence quand les restes de l’organisme ou ses marques dans le milieu, sont préservées des agents chimiques, physiques et biologiques qui pourraient les détruire : la pluie, le soleil, les prédateurs (du plus gros au micro-organisme), le piétinement.  L’enfouissement des vestiges est la manière la plus commune permettant leur conservation. La qualité de la fossilisation est d’ailleurs liée à la rapidité de cet enfouissement.

L’éternelle menace des volcans sur le vivant, je t’aime moi non plus.

Les phénomènes volcaniques perdurent depuis la formation de notre planète avec plus ou moins d’intensité. Aujourd’hui les épisodes éruptifs sont moins violents qu’à certaines époques très reculées. Néanmoins, le Laki 1783, le Krakatoa 1883, le Mont Saint Helens 1980 entre autres ont marqué durablement les esprits et rappellent le danger potentiel des éruptions.

La disparition des dinosaures pourrait être en partie due à un « épisode » volcanique massif en Inde, (crise Crétacé-Tertaire). Grâce aux dépôts géologiques du passé, nous avons connaissance d’épisodes volcaniques d’ampleur exceptionnelle. Les trapps empilements de coulées de lave, en sont des témoins significatifs.

En Inde, les trapps du Deccan (environ 65 Ma), recouvrent plusieurs dizaines de milliers de km². Dans la partie occidentale de l’Inde, l’épaisseur totale des coulées de lave atteint 2.400 mètres !! Ce volcanisme exceptionnel conjugué à la chute de l’astéroïde dans le Yucatán n’ont laissé aucune chance aux dinosaures.

Des phénomènes similaires avaient déjà eu lieu dans un passé encore plus lointain.
En Chine, une autre éruption massive avait engendré les trapps de la province d’Emeishan, au sud-est du pays il y a 258 millions d’années environ. Un demi-million de kilomètres cubes de basalte avait été produit ! Il apparaîtrait que les trapps volcaniques sont les acteurs majeurs des grandes crises biologiques.

Les trapps les plus importants sont ceux de Sibérie, il y a environ 252 millions d’années. (extinction Permien-Trias). Des coulées de lave massives se sont produites sur une surface de 2 millions de km². La vie dans les mers a été considérablement été affectée avec l’acidification des Océans. Près de 90% des espèces marines et 70% des vertébrés terrestres ont disparu. Ces importants phénomènes volcaniques ont eu un impact énorme sur l’environnement à l’échelle de la planète. Ils se sont accompagnés de l’émission de millions de tonnes de gaz à effet de serre, de cendres, de dioxyde de soufre… Les pluies acides ont décimé toute la chaîne alimentaire.

Mais les volcans sont aussi sources de vie. Actuellement en Indonésie, grâce à la cendre et divers sels minéraux, les populations indonésiennes sur les flancs du volcan Mérapi peuvent obtenir jusqu’à 3 récoltes de riz par an. Le géothermie représente aussi une énergie propre et inépuisable.

Sources : wikipédia, www.sciencestavenir,fr ;www.futura-sciences.com